La Valeur des sentiments

J’ai été frappé par un spot publicitaire pour une compagnie d’assurances qui prétend assurer aussi les objets n’ayant qu’une valeur sentimentale.
Voyons, si la valeur de l’objet est seulement sentimentale, comment une somme d’argent pourrait-elle prétendre en compenser la perte.
Et comment celà se passe-t-il de façon concrète ?
Est ce que, au moment de la signature du contrat, le client fixe-t-il, en euros, le montant de la valeur sentimentale, ou bien, en cas de vol l’objet est-t-il remboursé au prix du Marché des sentiments ?
Il faut aussi préciser que la compagnie prend peu de risques dans ce domaine car les voleurs d’objets d’art sont, en général, des gens possédant une bonne culture artistique et qu’ils savent parfaitement repérer les objets dont la seule valeur est sentimentale qu’ils ont, le plus souvent, la délicatesse de laisser sur place.

Je me console d’avoir à subir ces publicités stupide à la télévision en pensant, qu’au moins, elles permettent à Charlotte Rampling de mettre un peu de beurre dans ses épinards.

Bon, j’illustre la note avec la rose « Double delight », si quelqu’un veut me la voler, qu’il ne se donne pas cette peine, je me ferai un plaisir de la lui offrir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :