Insecticide

Cette jolie « marguerite » rose est un (ou une ?) pyrèthre ou tanaisie.
C’est d’elle que vient la pyrèthryne, le composé actif de beaucoup d’insecticides modernes.
Inutile de préciser qu’elle n’a pas beaucoup d’ennemis dans le jardin.
Les limaces font un détour et les chenilles se rabattent sur les feuilles d’ancolies.
Dans l’ancien jardin, j’avais planté un ou deux pieds de framboisiers et il était conseillé de leur adjoindre quelques pieds de tanaisie pour éloigner les papillons qui pondent le ver de la framboise.
Il s’agissait de la variété botanique qui n’a pas les fleurs stériles imitant des pétales qui caractérisent les composées ( maintenant : astéracées).
La deuxième image est une ancienne photo montrant l’aspect de la plante.
Les framboisiers avaient crevé, mais la tanaisie, elle, s’était bien plu dans le jardin, au pont de se ressemer un peu partout.
Dans ce jardin j’ai aussi planté un pied de framboisier qui, pour l’instant, m’a l’air un peu dépressif.
S’il s’acclimate, je lui adjoindrai des pyrèthres mais cette fois-ci avec des fleurs décoratives. Il en existe azussi une variété rouge.
J’ai retrouvé récemment ma tanaisie botanique en jardinerie vendue parmis les plantes aromatiques, à la mode cette année.
La notice conseillait d’en consommer les feuilles avec modération.
Un insecticide…tu m’étonnes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :