Le pommier d’or de Cydonie

photo-cognassier-avril-copieEncore une fleur qu’il faut regarder de prés pour en apprécier la finesse.
Celle de ses pétales blancs en forme d’amande aux bords délicatements ondulés et veinés de rose.
Ils sont au nombre de cinq comme les fleurs d’églantier, ce qui indique leur famille : celle des rosacées.
Un cousin des roses donc.
Ce sont les fleurs d’un cognassier ou cydonia nommé ainsi du nom de la ville de La Canée en Crète d’où provenaient les variétés les plus appréciées.
Sa culture précède de loin celle de la pomme et l’on a quelques raisons de penser que beaucoup de références faites, dans les textes ancien à des fruits que les traductions désignent comme des pommes font en fait référence à des coings.
Et nottamment le fait que le fruit était attaché au culte d’Aphodite permet de dire que le fruit que Pâris lui offrit comme prix du célèbre concours de trois déesses était en réalité un coing.
Celui dont j’ai photographié les fleurs pousse au bord de la rue, dans une espèce de zone vague entre les maisons.
Dernier témoin, sans doute d’un ancien verger effacé par les remaniements urbains.
Je me trouve pas mal de parenté avec ce cognassier (j’aime bien la sonorité du nom !) ; Comme lui, je me sens le témoin d’une époque révolue, effacée, petit à petit, par le bouleversement des temps modernes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :