Couronne Imperiale

photo-fritill-imperiale-copieIl faut dire les choses comme elles sont : La fritillaire « couronne impériale » est une chieuse.
Elle exige d’être istallée dans une terre pas trop lourde et pas trop humide, couchée sur le côté pour éviter que l’humidité stagne dans le creux de son bulbe et, aprés celà, de ne plus être dérangée sous aucun prétexte.
Mais ne croyez pas qu’elle va vous récompenser de vous être soumis à toutes ses exigences en fleurissant.
Oh que non !
Elle ne fleurit qu’une fois sur deux ou trois, et encore, elle pousse souvent une petite tige grèle dépourvue de fleurs qui est tout ce que vous obtiendrez d’elle avant que son bulbe pourisse ou éclate en bulbilles qui ne fleuriront, si tout se passe bien qu’au bout de quelques années.
C’est pourquoi les spécialistes des plantes à bulbes conseillent d’en planter un bulbe chaque année jusqu’à ce qu’elle accepte de se naturaliser.
Sans préciser que c’est un bulbe cher, aux alentours de cinq euros l’unité.
Alors pourquoi est ce que je m’obstine à en planter ?
Eh bien… la photo parle d’elle-même.
Quand elle consent à fleurir, elle élève à un mètre environs un magnifique bouquet de fleurs écarlates ( ou jaunes ) en forme de cloches.
Je n’arrive pas à me résigner à m’en passer.
Et il faut croire que ce jardin est vraiment magique puisque les deux bulbes que j’ai plantés à l’automne ont magnifiquement fleuri.
J’en planterai une autre cette année, histoire de voir si elle arrive à se naturaliser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :