Tournesols en automne

Il reste encore autour du village quelques parcelles de tournesols qui ne sont pas moissonnées.
Quand on s’en approche, les fleurs séchées sont d’une belle matière.
On dirait du velours teint de divers ocres jaunes.
Evidemment, je n’ai pas pu résister à l’envie d’en prendre une tête.
Oh, une petite, je ne veux pas piller la récolte.
Je vais en conserver les graines pour les planter, ce printemps le long du séchoir à linge.
Celà fera une sorte de haie provisoire en attendant la croissance des miscanthus, installés là pour dissimuler mes sous-vêtements (quelques une sont troués mais, que voulez-vous, on s’attache) à la vue des passants.
Je surveille aussi l’évolution d’autres tournesols, plus décoratifs, semés sur le parterre central d’un rond-point.
La mode, en effet, chez les jardiniers municipaux est de remplacer les parterres trop travaillés ou « artistiques »par des masses de fleurs semées à la volée.
Celà donne un fouillis de fleurs diverses et de mauvaises herbes (qui n’étaient pas invitées) qui doit paraitre plus « naturel ».
Il est certain que celà demande moins d’entretient.
Je ne déteste pas l’effet produit, et, surtout, une ou deux fleurs de plus ou de moins ne se remarquent pas dans la masse.
Je peux aussi aller y récupérer des graines et les replanter dansle jardin.
Ce que je compte bien faire pour les tournesols brun rouges que j’ai remarqués sur ce fameux rond-point de la porte de Virebent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :