Un glaïeul rouge plutôt commun

Encore une fleur que je n’aurais pas plantée : un glaïeul rouge plutôt commun.
Je lui préfère les gaïeuls de Byzance.
Serais-je snob ?
A bien le regarder, il est beau ce glaïeul.
Du coup, je me suis interrogé sur les fleurs que je n’aimais pas.
En fait, il n’y en a pas beaucoup : les oeillets d’inde, les sauges rouges annuelles, les oeillets des fleuristes…Sur le moment, rien d’autre ne me vient.
Ce sont toutes des fleurs que plantait ma grand-mère dans son jardin.
Pourquoi celles là et pas les autres ? qu’est-ce qui m’a repoussé ?
C’est pour le moins étrange, j’ai beau fouiller ma mémoire, je ne trouve pas l’ombre d’une raison.
Aucun évènement pénible n’est lié au souvenir de ces fleurs, sauf, peut-être, une certaine forme d’ennui.
Elles étaient à la mode il y a longtemps et je les vois toujours dans les bacs des pépiniéristes ou les parterres municipaux.
Peut-être sont-elles liées d’une façon ou d’une autre à cette société bourgeoise ou semi-bourgeoise dans laquelle j’ai passé mon enfance et que j’ai abandonnée ( plutôt que rejetée ) à mon adolescence.
En ce moment, le sujet me turlupine, j’arrive à un âge où l’on se demande ce qu’on a fait de sa jeunesse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :