Archive for août 15, 2007

Pour le meilleur et pour le pire ( 1 )

photo-coton-b-02-copie.jpgC’est en été, je crois bien que j’ai rencontré celle qui devait devenir ma femme, chez un ami commun.
J’étais bien plus beau qu’aujourd’hui, elle aussi, d’ailleurs.
Elle est tombée amoureuse.
Pas moi, mais je ne peux pas, ou trés mal, résister à ceux qui m’aiment.
Je me sens obligé de répondre à cet amour et en même temps j’en suis trés angoissé.
Toutes proportions gardées, c’est comme avec les gens qui font la manche dans la rue : Si je ne donne rien, j’ai honte et j’ai l’impression d’être un salaud et si je donne une pièce, j’ai l’impression de m’être fait arnaquer.
C’est une situation proprement invivable.
Donc, j’ai « répondu » aux sentiments de ma future femme, il faut dire qu’elle avait d’énormes qualitées (elle les a toujours), intelligence et culture compatible avec la mienne.
Et il y avait aussi le sexe ; à l’âge que j’avais à l’époque, j’étais encore puceau. J’étais déjà attiré par les hommes, mais je ne voyais pas d’inconvénient à une relation féminine.
Nous avons commencé à nous « fréquenter » comme on disait alors en Province.
Elle venait me voir à Tarbes depuis Toulouse, dans sa Deux chevaux.
Nous faisions des balades en montagne. Nous y faisions l’amour dans le brouillard.photo-coton-a-04-copie.jpg
Puis je suis allé la rejoindre à Lavaur et je me suis installé chez elle. J’ai trouvé à grand-peine un travail de magasinier chez un imprimeur.
Nous avons vécu ainsi pendant trois ans.
Compte tenu de mon caractère, j’étais aussi bien que possible. Mon désir homosexuel se réduisait à des séances de masturbation clandestines et celà me suffisait alors.
Un jour, ma compagne a suggéré que nous nous mariions.
Comme elle avait l’air d’y tenir, j’ai accepté. Je voulais lui faire plaisir et je m’étais attaché à elle.
Notre mariage fut tout ce qu’il y a de plus intime, avec mon frére et ma belle soeur et deux couples d’amis à elle que nous avons perdu de vue par la suite.

La suite, justement, à un de ces jours.

Leave a comment »