Archive for août 5, 2007

Impermanence

photo-salic-01-copie.jpgDe longs épis de fleurs roses, c’est la salicaire.
Une fleur sauvage qui pousse, dans les fossés, au bord des ruisseaux et des étangs.
Pour l’acclimater dans le jardin, qui, je le regrette ne possède pas de ruisseau, j’ai enterré des seaux en plastique non percés et j’y ai planté une ou deux touffes ramassées, il y a logtemps au bord d’un lac.
Et depuis, elle accepte de fleurir dans le jardin. A condition que je prenne soin de verser à son pied assez d’eau pour que la terre du seau ne sèche pas.
C’est un peu forcer la nature, mais celà fonctionne depuis plusieurs années.
Dans ma précédente note, je disais que je me méfiais des sages. Alwen, en réponse me cite Bouddha.
Eh bien, justement, Bouddha est l’un de ceux auxquels je pensais.
Il y a quelques années, ma femme (enfin, elle ne l’est plus ) avait une amie adepte du Bouddhisme Tibétain.
Mon impermanente épouse avait adhéré à cette sagesse (je ne sais si c’est encore le cas ) et je m’y étais moi-même beaucoup intéressé.
Le Bouddhisme enseigne donc l’impermanence des choses ( tout à fait d’accord !) et que la souffrance vient du Désir et de l’attachement à ces choses transitoires ( c’est possible )
Il ne faut donc pas s’attacher.
L’ennui, c’est qu’on ne peut pas le faire.
Les bouddhistes en conviennent implicitement qui reconnaissent qu’il faut plusieurs vies pour arriver au Détachement.
Soit dit en passant, si tout est impermanent et si le Moi n’est qu’une illusion ( ce que je peux admettre ) on se demande ce qu’il pourrait subsister d’assez pemanent pour se réincarner à l’infini dans la Roue du Dharma.
Je vois là une contradiction au coeur de la Doctrine qui m’a toujours un peu gèné.
Le fait est que, pour mon plus grand malheur, je m’attache, oui, et  à bien plus de choses et de gens qu’il ne serait raisonnable de le faire .
Et leur perte est toujours un déchirement. Ma femme m’a quitté, mon frère est mort, mes enfants sont partis ou partiront un jour, je dois vendre ma maison, et même la perte de mes notes sur le blog m’affecte plus qu’elle ne le devait.
Je suis donc bien loin de l’Eveil et du Nirvanah.
Et donc, oui, je me méfie de ces sages qui vous proposent la Transfiguration en contrepartie de buts impossible à atteindre.

Leave a comment »